Souvenir du 23 mai 2019

Il fait beau et nous profitons du jardin des Hôpitaux Universitaires de Genève.

Sortir à l'extérieur nécessite de nombreuses précautions.



Les traitement par chimiothérapies détruisent tes défenses immunitaires, tu es fragile. Indispensable de mettre un masque pour se protéger des microbes des autres enfants que nous pourrions croiser au parc. Nous sommes à ce moment-là bien avant l'arrivée du COVID et le port du masque est loin d'être banalisé. Tu es la seule à le porter. Pourtant tu t'y plies, tu sais que c'est la condition sine qua non pour aller en extérieur.


Ta peau est fragilisée également par les traitements et certaines chimiothérapies sont photo sensibilisantes, tu risques de belles réactions cutanées si tu t'exposes au soleil ! Tu en feras malheureusement les frais dans les semaines qui vont suivre. Aussi, le bonnet ou un chapeau est INDISPENSABLE pour protéger du soleil ton crâne, dépourvu de cheveux. On protège également tout ton corps par des vêtements longs et cela quel que soit la température extérieure ! Les shorts et les jupes ne pourront être mis qu'en intérieur ou à la nuit tombée !

De retour à l'intérieur de l'hôpital, tu te laveras soigneusement les mains. Tu appliques des règles d'hygiène très strictes sans sourciller. Pourtant tu n'as que 3 ans et demi !

‍Les enfants atteints de cancer subissent une liste très longue de contraintes à laquelle ils n'ont d'autres choix que de s'y plier, tout cela en plus de la souffrance.


Courage à tous les guerriers et toutes les guerrières !